Press Releases | Visa

Communiqués de presse

Les destinations hivernales phares en Suisse selon le classement mondial Visa

08/03/2018

Press Release Image
  • Gstaad, Verbier, Zermatt et St. Moritz se classent dans la liste Visa des 25 premières destinations hivernales mondiales.
  • En Suisse, un touriste sur trois (34%) a pour destination une station d’hiver.
  • En l’espace de trois ans, le nombre de touristes chinois a plus que doublé dans certaines stations d’hiver suisses.  

Zurich, 8 mars 2018 –Selon la plateforme Visa International Travel (VISIT), les destinations d’hiver européennes comptent pour plus de 20% des voyages hivernaux (janv.-mars), contre 1% seulement pour les USA. 34% des touristes étrangers venant en Suisse au cours du premier trimestre de l’année se rendent dans une station hivernale. Contrairement à la plupart des pays voisins, la Suisse maintient cette proportion sur l’ensemble de l’année, avec une concentration moyenne 32% de touristes étrangers dans les stations d’hiver (tableau 1). Dans VISIT, Visa combine les données des cartes anonymisées avec les statistiques publiques d’arrivées de touristes étrangers.

La liste des 25 premières destinations d’hiver de Visa (tableau 2) comprend 4 différentes stations de sports d’hiver suisses – la région de Gstaad (12e place avec 235'000 arrivées), celle de Verbier (17e place avec 131'000 arrivées), Zermatt (23e place avec 110'000 arrivées) et St. Moritz (25e place avec 100'000 arrivées). A ce jour, la majorité des touristes hivernaux des destinations suisses du classement sont originaires de pays développés (80%). A Gstaad toutefois, 26% des touristes viennent déjà de marchés émergents. Cette tendance explique certainement le fait que Gstaad soit la destination d’hiver suisse qui enregistre le plus d’arrivées. VISIT semble indiquer qu’une nouvelle évolution démographique du tourisme en provenance des pays émergents – de la zone asiatique notamment – ouvre de nouvelles possibilités pour les destinations hivernales et le tourisme. Les données de VISIT révèlent que la proportion de touristes chinois augmente aussi dans les stations d’hiver relativement luxueuses, comme en Suisse. Cela indique une moindre sensibilité des touristes chinois au prix du voyage. En trois ans à peine, leur proportion a plus que doublée dans les stations hivernales suisses des régions de Gstaad et Verbier (tableau 3).

Les pays émergents constituent un fort potentiel de croissance

Au niveau mondial, quelque 6% des voyages entrepris actuellement entre janvier et mars ont pour destination une station d’hiver. Dans les économies émergentes, la propension à visiter des destinations hivernale reste très faible par rapport à l’Europe. Notamment dans des pays tels que Suisse, Allemagne et République Tchèque, où en hiver, un voyage sur six a une destination hivernale. Le potentiel de croissance au plan international est estimé à 2,2 millions de nouveaux touristes hivernaux, soit environ 20% de plus qu’aujourd’hui. Une partie de ces nouveaux visiteurs d’hiver viendront d’états économiquement avancés et jusqu‘à 1,2 million pourraient être originaires de marchés émergents.

Méthode

La plateforme Visa International Travel (VISIT) est un modèle propriétaire, qui combine les données de carte anonymisées de Visa et les statistiques publiques d’arrivée des touristes étrangers. La plateforme fournit un tableau exhaustif des flux majeurs de trafic transnationaux qui englobe à l’heure actuelle les 82 principaux pays d’origine et de destination totalisant ensemble plus de 80 pourcent de la circulation touristique mondiale. VISIT combine des données de carte uniques correspondant à une transaction directe chez un commerçant en dehors du pays d’origine sur un mois déterminé, avec d’autres transactions telles que la moyenne des dépenses par détenteur de carte, le schéma d’utilisation de la carte pour l’hébergement et autres besoins. Visa utilise ces données pour réaliser une modélisation économétrique des statistiques officielles des arrivées établies par différents organes gouvernementaux et en déduire des estimations qui comblent certaines lacunes dans les données de circulation touristique transnationale.

VISIT Cities, une extension de la plateforme VISIT, évalue la circulation touristique transnationale à niveau des agglomérations dans des pays donnés: Afrique du Sud, Allemagne, Anguilla, Antigua et Barbuda, Arabie Saoudite, Argentine, Australie, Autriche, Bahamas, Brésil, Canada, Chili, Chine, Chypre, Colombie, Cuba, Dominique, Egypte, Emirats Arabes Unis, Espagne, Finlande, France, Grèce, Îles Vierges américaines, Îles Vierges britanniques, Inde, Indonésie, Italie, Jamaïque, Japon, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Portugal, Porto Rico, République Dominicaine, Royaume-Uni, Russie, St.-Christophe-et-Nevis, Ste Lucie, St. Petersburg, St.-Vincent-et-Les-Grenadines, Suède, Suisse, Thaïlande, Trinité-et-Tobago, Turquie, Uruguay. Les visites par villes sont dérivées de VisaNet par transposition des chiffres nationaux sur la base de données par agglomération, telles que nombre de nuitées par ville et nombre de titulaires de cartes par hébergement touristique par pays.